i

Les chantiers

Les CHANTIERS constituent le cœur de l’action de l’ANÉAT.
Les CHANTIERS sont des groupes de travail, animés et coordonnés par un/e co-président/e.
Nourris par la concertation avec l’ensemble du réseau, ils développent réflexion et action sur une question ou un domaine spécifique et en font régulièrement état.
Un CHANTIER peut comporter plusieurs ATELIERS traitant de segments plus précis de son domaine.
La liste des CHANTIERS et des ATELIERS n’est pas exhaustive ; elle peut s’élargir à tout moment en fonction de l’identification de nouveaux besoins.
Parmi les chantiers engagés à ce jour : le recensement exhaustif des écoles, l’élaboration d’une charte qualitative, la formation des enseignants et la question de leurs statuts, la place de ces enseignements dans les parcours de vie et les études artistiques.

Enquête sur les conditions de travail et la continuité de service durant l'épidémie de Covid-19

La crise sanitaire que nous rencontrons actuellement entraînant la fermeture de tous les établissements d’enseignement à compter du lundi 16 mars 2020, a provoqué dans le même mouvement l’arrêt brutal des cours publics de pratiques amateurs.

En tant qu’Association Nationale des Écoles d’Art Territoriales de pratiques amateurs, l’ANÉAT a jugé important d’engager une enquête auprès de l'ensemble des établissements d’enseignement de pratiques amateurs du territoire français sur les conditions de travail au sein de nos établissements et sur la continuité de service public durant la période de confinement.

Cette enquête permettra de mieux connaître la situation de chacun, de dessiner et penser les formes de soutien de nos équipes administratives, pédagogiques et artistiques mais aussi de nos élèves et d’amorcer des échanges constructifs autour des problématiques rencontrées en vue de la journée professionnelles de l’ANÉAT organisée le 20 novembre 2020.

Retrouvez ici les premières conclusions de cette enquête auprès des 29 membres de l'association.

Observatoire des pratiques amateurs

De 2018 à 2019, l’ANÉAT, soutenue dans sa démarche par le ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique – a mis en œuvre, à l’échelle du territoire français, un observatoire de l’enseignement public des pratiques artistiques amateurs dans le domaine des arts plastiques et visuels. Pour mener à bien cette étude, l’ANÉAT a fait appel à l’agence amac.

Cette étude s’est engagée à partir d’un double constat. D’une part, il n’existe pas de répertoires ou d’annuaires dressant la liste complète des écoles municipales/ territoriales d’arts plastiques. Les informations sont dispersées et parcellaires. D’autre part, certaines offres d’enseignement sont « moins visibles » du fait de leur intégration à des équipements ou services municipaux (ex.centre culturel, centre socio-culturel, services divers, etc.).
La première étape à accomplir était donc un recensement des écoles. Ce recensement effectué, l’enquête s’est appuyée sur la réalisation de deux questionnaires.

La synthèse disponible ici présente les éléments saillants qui ressortent de cet observatoire.